L’injustice dans la culotte…

Ce que j’aurais appris en ces trois années de fibrome et donc de règles plus qu’abondantes, c’est qu’on est vraiment pas toutes égales face à un phénomène que le corps nous impose.
J’ai pris des claques et un sentiment de colère énorme face à cette injustice financière à laquelle on est confrontée tous les mois.

Alors si vous avez un flux normal, un cycle régulier et pas chiant, ça va aller. Mais dès que vous avez un dérèglement, les chiffres peuvent vite grimper. Des études ont chiffré ce qu’une femme dépense dans toute une vie rien que pour ses protections hygiéniques : près de 4000 € ! C’est énorme ! Ajoutez à ça des traitements anti douleurs, les rdv chez les gynécologues ou médecins traitants, des sous-vêtements car ô combien de culottes on aura dû jeter à cause de nos règles… Et bien certaines études chiffrent tous ça à plus de 7 500 €.

Mais quand tu as des saignements quasi quotidiens comme moi durant des mois, quand tu ne supportes plus le contact d’une serviette Always contre ta peau, quand tu ne peux plus mettre de tampons sans risquer une mycose, quand tu dois changer la-dite-serviette-qui-gratte toutes les heures… ton budget n’est plus le même.
Et quand, ô malheur, tu veux acheter des protections écolos, green, car tu as lu un peu sur les compositions des protections dites hygiéniques (mais lol) et que tu as envie de faire plaisir à ton corps, tu te rends vite compte que le budget là aussi n’est plus le même.

Et que surtout, toutes les femmes ne peuvent pas le faire.


Entre 1 € et quelques un paquet de serviettes dans un magasin low cost allemand et plus de 5 € le paquet bon pour ton corps ben le choix est vite vu pour une majorité d’entre nous. Ça m’a révolté, presque fait pleurer car c’est pas normal. Non, c’est pas normal qu’on soit obligé de se faire du mal, de mettre des produits nocifs dans notre vagin plusieurs fois par mois, et ce, pendant des décennies. Le « pas de glyphosates dans ma chatte » de Sophia Aram pourrait résonner comme un cri de guerre.

Alors on pourra me dire que je n’avais qu’à prendre des serviettes lavables ou mieux des culottes menstruelles ! Mais vous pensez bien que j’ai tout ça dans mes tiroirs mes amies ! Mais que tout ça, c’est bien quand tu as un flux normal ou, en tout cas, pas pathologique ! Je n’ai pas pu mettre tout ça en place, j’aurais adoré, autant pour l’aspect économique qu’écologique. Ça me mettait tellement en rogne aussi le nombre de déchets que je produisais. Impensable ! Ce n’était pas adapté à mes flux et honnêtement, j’avais besoin de « voir » ce que mon corps expulsait et les serviettes menstruelles sont souvent noires et ça me perturbait de pas « quantifier » ce que j’écoulais.

Alors oui, ce sont des solutions top quand on le peut. Franchement, je reste persuadée que les culottes menstruelles sont la solution parfaite. C’est un coût au départ, mais c’est tellement économique au long terme et surtout le plus safe pour votre intimité. Assurez-vous de prendre des marques made in France, renseignez-vous sur leurs compositions et foncez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s