La découverte

J’ai toujours eu des règles de rêves comme j’aimais les appeler. Elles ne duraient que 3 / 4 jours, peu abondantes, je n’avais pas de douleurs que ce soit au ventre ou aux seins, pas de boutons, pas de peau grasse ni autres symptômes prémenstruels. J’avais juste un ou deux aphtes qui arrivaient une semaine avant pour me prévenir. C’est assez pénible les aphtes mais j’avais appris à vivre avec.

Lorsque chaque mois je saignais de plus en plus, j’ai commencé à m’inquiéter mais on se dit que c’est passager, peut-être un peu de fatigue, de stress. J’étais en plein changement professionnel et je me disais que ça pouvait jouer. Donc, on verrait le mois prochain. Et puis, faut bien avouer que rien que de savoir qu’on aura pas un rendez-vous avant des mois (même en urgence) avec son gynéco, ça démotive. Donc on attend et on croise les doigts pour que ça soit juste un dérèglement occasionnel. Sauf que ça n’est pas passé et ça s’est même amplifié. J’avais carrément des hémorragies. Je devais changer de protections toutes les heures, j’avais des douleurs de type crampes mais c’était gérable de ce côté là.

Je sentais. Je sentais au plus profond de moi qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas.

J’avais eu des années auparavant une conisation pour enlever des cellules pré cancéreuses au niveau de mon col mais je savais que ça n’était pas ça. On avait découvert ça au cours d’un frottis et il n’y avait pas eu de signes type saignements et surtout tout allait bien lors des derniers contrôles.

Je suis bien entendu allé sur internet et là, le mot revenait sans cesse : fibrome, fibrome, fibrome. Je savais que c’était ça, que ce truc était en moi. J’ai pris d’emblée rendez-vous avec mon gynéco en urgence (j’ai amplifié les symptômes pour avoir un rendez vous plus vite) et j’ai demandé une échographie intra-vaginale. La secrétaire fut surprise et voulu m’orienter sur une simple visite mais j’ai insisté et j’ai eu assez rapidement mon rendez-vous.

J’ai expliqué ce qui m’arrivait et il m’a fait l’échographie et là, on l’a vu. Ce fibrome de 3 cm qui grandissait dans mon utérus. Cette masse qui était assez grosse mais bénigne, il pouvait me l’assurer. Moi tout ce que je voulais entendre, c’est qu’il pouvait me l’enlever.

Coup de massue, il n’était pas opérable, soit disant mal placé…

On fait quoi maintenant ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s